La Déesse DS Citroën

Citroën DS 19 de 1961

Deux ingénieurs et un designer au service de Citroën pour créer la petite révolution automobile des années 50, la DS

Le projet de remplacer la traction 15 date de 1938, mais avec le conflit mondial qui gronde, il ne pourra être repris qu'après la seconde guerre. Son nom? VGD voiture de grande diffusion.

C'est en secret que le bureau d'étude de Citroën travaille à cette révolution de l'automobile. Pourtant, des journalistes de l'auto Journal finissent par avoir vent de ce qui se tramait depuis 1952 et le publièrent à la Une. S'ensuivit une descente de police à la rédaction du journal et un procès fut intenté par Citroën.

Poussé par la révélation de l'arrivée d'un nouveau modèle Citroën, le constructeur dut précipiter les choses.

Citroën DS cabriolet de 1956

Ce fut l'affaire de trois hommes, deux ingénieurs, Lefebvre et Magès et un designer, Flaminio Bertoni qui était aussi artiste sculpteur.

C'est Lefebvre qui eut l'idée d’innover vers une nouvelle forme pour améliorer la sécurité et le confort du conducteur en luttant contre les angles morts. Ce qui va faire naître l'idée de porte sans encadrement, de capot plongeant  s'expulsant vers le haut en cas de choc, et du  volant mono-branche rendant le tableau de bord mieux visible et laissant la place au thorax du conducteur en cas de choc violent. Pour le pare brise, l'idée est de le faire bombé. Impossible selon St Gobain, l'entreprise chargée de sa réalisation, qui finira par accepter de le concevoir voyant qu'une entreprise belge s'y était attelée.

Paul Magès, quant à lui, est le père de la suspension hydropneumatique en combinant gaz et liquide hydraulique. Système totalement révolutionnaire qu'il fallut imaginer et créer de A à Z.

Et quitte à le faire, utilisons l'hydraulique pour tout ce qui peut en être équipé : la direction, la suspension, le freinage, l'embrayage.

Et c'est Flaminio Bertoni qui imagine la forme définitive de ce nouveau véhicule, non sans difficultés car les exigences du PDG Bercot sont nombreuses. Bertoni crée entièrement l'intérieur faisant appel au fabricant Dunlopillo pour le moelleux des sièges et des moquettes.

Mais mettre au point toutes ces nouveautés n'est pas chose facile, et la voiture n'est pas vraiment prête lorsque le Salon de l'Automobile de 1955 accueille ce nouveau modèle annoncé depuis 1952. Les ventes de Tractions diminuant, il fallait réagir vite et ce Salon était essentiel pour que Citroën reprenne un bon niveau de vente.

Nommé au départ VGD D1, D2...DS fut finalement choisi pour dénommer le dernier prototype à présenter au Salon. La DS mesurait 4m83 et avait une puissance de 75cv, elle était hors normes et ce fut le succès immédiat. Les ventes se multiplient jusqu'à 80 000 commandes à la fin du Salon, remplissant les carnets de Citroën pour 2 ans.

Très innovante, la direction assistée perturba les premiers clients qui trouvaient le volant trop doux, et l'usine dut remédier à cette douceur en réduisant la force d'aide.

Citroën DS
Citroën DS voiture présidentielle
Citroën DS
Citroën DS héroïne de film
Citroën DS
comme dans "circulez, y'a rien à voir!

Excellente routière, mais peu fiable, au fil des années, Citroën ne cessa d'améliorer sa DS19. Les modèles aussi évoluent avec la version break en 1959, le cabriolet en 1961, la DS21 apparaît en 1966 avec un moteur plus puissant. Et en 1967, Citroën modifie l'avant avec 4 phares protégés par une vitre, dont deux tournent avec le volant. Le mythe de la DS est né. En 1970, elle se modernise encore et adopte l'injection. Nombreux sont les inconditionnels de la DS, le Président de la République Charles De Gaulle, le plus célèbre qui n'hésita pas à dire qu'il avait eu "la vie sauvée" par la DS durant l'attentat du Petit Clamart.

Nous la retrouvons dans les films avec Fantomas, Louis de Funès, Jean Paul Belmondo et Bourvil dans "le cerveau".

Elle sera construite en Belgique, au Royaume Uni, en Afrique du Sud et commercialisée sur les 5 continents.

Totalement innovante à sa sortie, elle consacre Citroën comme un innovateur génial de l'industrie automobile.

C'est en 1975, que sera construite la dernière DS après 20 ans de succès fou. Elle sera remplacée par la CX.

Citroën DS cabriolet
Citroën DS cabriolet avec toit
Citroën DS cabriolet
Citroën DS cabriolet ouvert

Ces véhicules sont vendus sur le site www.sebminiatureetmodelisme.fr

 

Sources: "Voitures audacieuses" d'Aurélien Gueldry

                  DS ID Club de France

Écrire commentaire

Commentaires: 0